PDF Imprimer Envoyer

Les Orioles «Blancs» de Montréal au sommet de leur art au «Tournoi moustique de Montréal-Nord» !

Collaboration spéciale : Texte et photo de Jacques Lanciault

Montréal-Nord, Québec, samedi 1er août 2015 – Les Orioles « Blancs » moustique AA de Montréal et les Intrépides de Noroît ont offert tout un spectacle cet après-midi au parc Charleroi de Montréal-Nord, dans l’ultime rencontre du «Tournoi provincial moustique de Montréal-Nord». 

Menant au compte de 2 à 1 après leur sixième tour au bâton, les Montréalais ont vu leurs rivaux de la Vieille Capitale niveler la marque à 2-2 en fin de sixième manche, poussant ainsi le match en prolongation…  Puis, à la septième reprise, après avoir vu les Orioles terminer leur tour à la frappe avec des coureurs aux troisième et deuxième sacs, les Intrépides ont rempli les buts sans qu’il n’y ait de retrait dans la manche… comptant finalement un point après deux retraits, le point qui mettait fin à une splendide rencontre, celui qui leur octroyait le championnat de la 50e édition de cette compétition ! 

Tout un duel de lanceurs !

Généralement, un beau duel de lanceurs met en présence deux artilleurs. Cet après-midi au parc Charlerois, les nombreux spectateurs ont eu droit à un duel à quatre bras : Jimmy Dionne et Félix Morin pour les Intrépides et Émerick Bayard-Fournier et Mathis Des Roches pour les Orioles !

Durant les quatre premières manches, le duel a été fantastique entre les deux lanceurs partants, Dionne du côté des Intrépides et Bayard-Fournier dans le camp des Orioles.

Bayard-Fournier a cédé un seul point, accordant quatre coups sûrs et trois buts sur balles en quatre manches de travail. Son vis-à-vis, Dionne a cédé deux points mérités, lui qui a pourtant limité ses rivaux à deux coups sûrs et trois buts sur balles. L’artilleur des Intrépides, qui a dû quitter le match en début de quatrième manche après avoir été atteint d’une flèche au coude, a inscrit ses neuf retraits sur des prises ! 

Si les deux partants ont été brillants, les deux releveurs ont eux aussi excellé. Félix Morin chez les représentants de Noroît, lui qui a reçu le crédit de la victoire, a travaillé durant quatre manches éparpillant bien trois coups sûrs et quatre passes gratuites… passant autant de frappeurs dans la mitaine que son prédécesseur, soit neuf ! 

Chez les Orioles, Mathis Des Roches, qui s’est amené au monticule en cinquième manche alors que les sentiers étaient bondés de coureurs adverses et qui a mis fin à la manche sans céder le moindre point, a travaillé durant trois manches accordant deux points, dont un seul est mérité à son dossier. Le numéro 8 des Orioles a permis quatre coups sûrs et un seul but sur balles durant son quart de travail.

Une fiche de 3 gains contre 1 revers pour accéder à la grande finale

Pour atteindre la grande finale du tournoi, les protégés du gérant Jean-Philippe Giroux ont excellé lors des quatre premiers matchs de la compétition.

Pour leur premier affrontement du tournoi, les « Blancs » ont disputé un grand match de baseball, sans l’ombre d’un doute leur meilleur de la saison… Ils ont joué du baseball inspiré, tant au bâton, en défensive qu’au monticule, l’emportant au compte de 6-1 sur les Braves de Lakeshore dans un superbe match de balle !

Puis, les « Petits Orioles » ont remporté leur deuxième partie à Montréal-Nord, explosant pour dix coups sûrs en attaque, signant un gain de 10-0 aux dépens de la troupe des Cubs de Candiac. 

Dans leur dernier match de la ronde préliminaire, les Montréalais ont encaissé leur premier revers du tournoi, une défaite honorable toutefois au compte de 5-2 devant les Intrépides de Noroît. 

En demi-finale, Emerick Bayard-Fournier a été sans contredit la grande vedette de la rencontre. L’artilleur droitier a mystifié les frappeurs des Patriotes de Noroît durant cinq manches et un tiers… en plus de jouer les bougies d’allumage en attaque produisant deux points et croisant le marbre trois fois, menant les siens à un gain de 8-1.

Dans ce match, le numéro 13 des Orioles était à deux petits retraits de lancer un match complet, un exploit hors du commun quand on sait que les lanceurs de la division de jeu moustique AA ne peuvent y aller de plus de 75 lancers dans un match.

Méli-mélo

Émerick Bayard Fournier, qui a été honoré à titre de joueur du match de la finale s’est également vu décerner le trophée du champion de la compétition de course sur les buts !

Une manche supplémentaires a été nécessaire dans la grande finale de classe AA du tournoi provincial moustique de Montréal-Nord disputée entre les Orioles « Blancs » moustique AA de Montréal et les Intrépides de Noroît... afin de faire un gagnant. Au terme de la rencontre, les deux équipes ont accepté d’être photographiées ensemble !

 

Tout au long du tournoi, les Charles Lamarre, Emerick Bayard-Fournier, Mike Kripotos, Jaymey Le et Nicolas Carillo ont mis la balle en lieu sûr… au bon moment!

 
Copyright © 2018 oriolesdemontreal.org. Tous droits réservés.